Post-Partum 101 (ou l’art de ne pas être la cause de la dépression de sa femme…)

Messieurs, ce billet est pour vous. Je souhaitais tout d’abord souligner votre courage et votre force à soutenir votre conjointe tout au long de la grossesse. Soyons honnête, une femme enceinte, c’est assez dur à vivre! Les sautes d’humeur, la fatigue, les effets secondaires, les grossesses difficiles, les demandes spéciales qui sont bien souvent exagéré (allons les filles! Le beigne au chocolat à 3h du matin, c’est ce qu’on peut appeler une demande exagérée!). Vous êtes capable de tenir le fort comme nul autre, une chance que vous êtes là pour nous!

  1. Pour beaucoup d’entre vous, le jour de l’accouchement est un moment charnière, une délivrance. « Enfin, c’est fini, tout va redevenir normal! Je vais retrouver ma femme! » Je suis désolée de vous l’annoncer, mais non. On aurait du vous en parler avant, mais personne n’ose le dire tout haut : votre femme ne sera plus jamais la même. Ok, au fil du temps tu vas finir par la retrouver, mais pour le moment, elle est une maman. Elle doit veiller jour et nuit sur un petit être vivant, et sa plus grande crainte est de ne pas être à la hauteur. Elle apprivoise son nouveau rôle, et y plonge tête première. C’est sa priorité #1. Ses hormones crées de nouvelles connexion dans son cerveau et font la transition entre la femme et la mère. C’est fort, la nature! (Pour mieux comprendre le post-partum et ses enjeux, clique ici!)

Le hic est qu’en plus de toutes ses nouvelles notions à apprivoiser, il lui reste encore tout les « il faut » habituels : le ménage, le lavage, les repas, le linge à plier, le plancher à laver, la porte-patio qui doit être lavé, le jardin, les lits à laver, la vaisselle, les animaux de compagnie, les rendez-vous médicaux et j’en passe tellement… Lorsque ces choses ne sont pas au beau fixe, elle se sent dépassé, incompétente. Le complexe de Wonder Woman bat son plein.

Nous avons donc : « hormones » + « nouvelles notions » + « il faut ». À cela je rajoute l’aspect « conjoint ».

Je sais, après la grossesse, il est bien normal d’avoir hâte de retrouver sa conjointe! Soyons franc, le retour à la normale des relations sexuelles vous enthousiasme beaucoup! Après tout, le docteur vous a dit qu’après 1 mois, les relations peuvent recommencer! Le jour « J » est pratiquement inscrit à l’agenda, non?! Et bien messieurs, ce n’est pas tout à fait comme ça que ça fonctionne, la nature… Votre femme est fatiguée d’une fatigue que même une bonne semaine dans le sud ne remettrait pas sur le droit chemin. Elle se donne corps et âme pour faire fonctionner la dynamique familiale. Ses hormones font en sorte que c’est le dernier de ses soucis, le sexe. L’allaitement joue également un rôle dans la baisse de libido! Une femme ne lubrifie pratiquement plus à cause de l’allaitement. Pour faire ça court, son corps fait tout en œuvre pour qu’elle ne tombe pas enceinte à nouveau. Dans la nature c’est bien beau, mais dans une relation de couple, c’est une épreuve Olympienne! Au fil du temps, il est bien normal de se sentir délaissé, et de se demander si votre conjointe vous aimes encore… Oui, elle t’aime, mais pour cette période de sa vie, la sexualité n’a aucune importance. D’insister ne fait qu’accroître sa culpabilité et la sensation de ne pas être à la hauteur… Certains diront que sans la sexualité, le couple ne fait que se distancier peu a peu. D’autres diront que plus on en fait, plus on à le goût. Oui, vous avez raison! Mais ça ne s’applique pas dans ce cas ci, puisque tout ceci est hors de son contrôle. Seul la patience est de mise! Ça peut durer des mois avant de revenir à la normale. Il peut y avoir des rechutes également. Profitez des moments, sans vous dire d’emblée que la machine est repartie. Sachez par contre que la sensualité est votre plus grand atout! Bien qu’il peut être difficile de vivre des rapprochement sans pour autant « aller jusqu’au bout », votre femme appréciera votre compréhension et votre respect envers elle, tout en se sentant désirée. J’en profite pour vous glisser un lien concernant le consentement sexuel. Je sais, c’est direct comme fait, mais même si c’est votre femme, sans son consentement, c’est un viol.

Je vous offres également une série de piste de petits éléments qui peuvent vous sembler banal, mais qui pourrait vous faire gagner des points bonis, et aider votre femme du même coup!

  • Vous partez travailler tôt, juste avant le boire du matin de bébé? Profitez en pour offrir à votre femme de changer la couche de bébé afin qu’elle puisse rester au lit!
  • Incitez là à se coucher plus tôt le soir et gardez le fort. Quelques heures de sommeils supplémentaire peuvent être salutaire!
  • Lors de votre émission favorite, profitez en pour plier du linge!
  • Faites le souper! La majorité des grands chefs de ce monde sont des hommes! Vous avez un talent naturel pour la nourriture, faites en profiter la famille!
  • Une brassé de terminé dans la laveuse? Mettez-là à la sécheuse! Et tant qu’à y être, partez en une autre!
  • Participez aux tâches ménagère! Une maison propre et un conjoint aidant sont d’excellents aphrodisiaques!
  • Lorsqu’il y a des jouets ou des vêtements qui traînent sur votre chemin, penchez-vous pour les ramasser. Un minimum d’effort qui est très remarqué!
  • Ne la comparez pas à votre mère
  • Soyez à l’écoute.

Ayez de la compassion, et ne jugez pas ce qu’elle vit. Ces changements ne sont pas toujours facile à assimiler. Gardez en tête que vous avez décidé de faire d’elle la mère de votre enfant. Ses changements, elle les vit en partie à cause de vous. Mettez l’amour et le respect au premier plan. Cette vision de votre couple pourrait faire la différence entre un post-partum heureux ou un post-partum désastreux. 

Et de grâce messieurs, ne soyez pas la cause de la dépression post-partum de votre conjointe, mais plutôt le remède. Que votre présence soit un soulagement et non une torture! ♡

Free the Baby est d’abord et avant tout un mode de vie, un mouvement visant l’intégration des familles au sein de la société, la sensibilisation face au post-partum et ce qu’il implique chez la mère et sa famille. C’est par le biais de son site Web et de son groupe Facebook que le mouvement encourage les familles à sortir et à vivre pleinement les joies de la parentalité. Conseils, trucs, astuces, témoignages, soutien et respect sont la base de mouvement. L’entreprise offre également une gamme de produits de qualité répondant aux besoins du parent « Free the baby » : casques protecteurs assourdissant, suck pads, colliers de dentition, porte-bébé à poche, porte-poupée, etc. Faites une différence et rejoignez le mouvement ✊

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s